Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DamDam's Blog

DamDam's Blog

Bienvenue sur le blog de DamDam ! Holy shit that's amazing !

Lollipop Chainsaw : verdict !

Pour me voir jouer à Lollipop Chainsaw et à d'autres jeux excellents, suivez-moi sur Twitch !

http://www.twitch.tv/damdamlive

 

Sorti il y a quatre jours sur XBOX 360 et Playstation 3, Lollipop Chainsaw est le nouveau jeu de Goichi Suda, créateur entre autres de Killer7, No More Heroes ou Flower Sun & Rain. Des jeux qui se démarquent de par leurs concepts, leurs gameplays, leurs ambiances. Du coup, qu'est-ce que ça donne quand ce même personnage s'essaie au genre beat them all tendance survival dans un univers zombiesque? 

 

 

Et bien...c'est un délire psychédélique et acidulé, un trip sous acide complètement pété à la manière Grindhouse, totalement abusé mais aussi assumé, et c'est là le plus important. Car c'est un voyage dans les tréfonds malsain des cerveaux des développeurs frustrés de ne jamais aller au bout de leurs idées, qui du coup se sont dit qu'ils allaient tout mettre en un.

Mélange de genres ultra référencé, Lollipop Chainsaw fera clairement plaisir aux fins connaisseurs qui se cachent en chacun de nous. Pour faire simple, Lollipop Chainsaw c'est l'action de Zombie Revenge (Dreamcast) avec le sexy de Onechanbara pour les personnages, l'humour de South Park pour les répliques et le language, et une dose de Devil May Cry simplifié pour le Gameplay. Et ouais, rien que ça.


Ce qu'il faut bien sûr comprendre, c'est que le jeu ne se prend pas du tout au sérieux. L'humour est omniprésent, comme dans un film de série Z les répliques hilarantes fusent dans tous les sens, et comme c'est en anglais des fois un peu mâché, je vous conseille de jouer à deux, car quand vous êtes concentrés sur l'action c'est dur de lire les sous-titres en même temps et on passe à côté de plein de blagues de cul, jeux de mots foireux sur d'autres oeuvres de fiction ou références à Facebook....franchement, ça va loin et je n'ai rarement autant rigolé dans un jeu video solo.

 

LOLLIPOP CHAINSAW 03


Bon, ça c'est pour le jeu dans l'ensemble, maintenant, faisons style que je suis une vraie critique de jeu video, et abordons les traditionnelles thématiques :

SCENARIO :
Juliet vient d'avoir 18 ans. Elle est pom-pom girl dans son lycée. Elle se lève le matin et est en retard à son rendez-vous avec Nick, son copain. Mais des zombies ont envahi la ville. Du coup elle tue tout le monde et récupère la tête de Nick, encore en vie, qu'elle accroche à sa ceinture. Et... C'est tout. Ah oui mais attendez, on s'en fout en fait du scénario !!


GRAPHISMES : 
Pour un jeu "next gen" sorti mi-2012, c'est sûr qu'on pouvait s'attendre à mieux. Le jeu ne rame jamais même avec 50 personnes à l'écran, mais de nombreux temps de chargement viennent casser certaines fois le rythme.
Les persos sont jolis, voire très joli pour les principaux, les textures sont correctes, et même en cherchant je n'ai pas trouvé de bugs majeurs. Les décors sont en revanche assez simplistes dans l'ensemble, surtout au début du jeu. Mais le niveau de la ferme ou le Game Center géant viennent équilibrer (un peu) la balance.
Sinon, petit soucis au niveau de certaines caméras, qui peuvent se révéler être très mal placées, mais jamais pendant longtemps donc ça passe.


GAMEPLAY :
nous voici au nerf de la guerre. Je faisais tout à l'heure la comparaison avec Onechanbara, sorti il y 3 ans environ, et bien si Lollipop Chainsaw respecte un peu ce genre de gameplay "beat them all" linéaire, il ne tombe pas dans le piège du : "ok, il y a plein de coups différents, mais au final on utilise toujours les mêmes boutons et les mêmes enchainements".
Parce que si vous voulez finir les niveaux sans galérer comme un porc et voir plusieurs écrans de game over, il faut acheter des coups spéciaux qui seront indispensables pour progresser...pour tuer rapidement les ennemis...mais surtout...déclencher des attaques groupées qui vous permetteront d'avoir des médailles avec lesquelles vous pourrez vous acheter une quarantaines de costumes alternatifs, plus déshabillés les uns que les autres.
Vous pouvez aussi acheter des images, des goodies...mais on sait tous que ce n'est pas ça que vous achèterez en premier, petits canaillous. Plus sérieusement, quels que soient les combos que vous ferez, le jeu répond très bien, c'est nerveux et très varié.

Aussi, c'est avec un plaisir non dissimulé que vous enverrez des coups de ponpons à un zombie pour le rendre stun puis que vous enchaînerez un combo en faisant un saute-mouton par dessus lui pour le finir en attaque tornade façon Dictateur dans Street Fighter. Et si il rampe encore après, vous pourrez par exemple lui faire une attaque sautée pour lui enfoncer votre tronçonneuse à coeur dans le dos puis suivre sa colonne vertébrale tels des pointillés.
...
Par exemple. 
Pour le reste, les séquences de jeu sont très variées, avec des séquences de QTE tout à fait justifiées, de Pole-Dance destructeur, des séquences où vous êtes défoncés aux champignons hallucinogènes et dans lesquelle vous affrontez des poules géantes, des séquences où vous conduisez des moissonneuses-batteuses pour exploser un nombre précis de zombies, ou encore des mini-jeux d'arcade quand vous êtes dans le centre de loisir qui reprennent certains classiques du jeu video comme Space Invaderz, Pac-Man, avec des bruitages de Mario et du Skrillex qui passe en arrière-fond.
Toutes ces séquences sont très sympathiques, mais arrivent un peu tard dans le jeu.
Mention spéciale pour les boss, qui font partie des plus épiques que j'ai eu à battre dans ma vie de gamer. En parler serait du spoil, donc...essayez et vous verrez par vous même, mais en gros toutes les sous-cultures sont représentées : gothiques, métalleux, rappeur, otaku, émos ou rockeur has-been... 


DUREE DE VIE :
Sans forcer et avec quelques game over à droite à gauche, en mode normal on totalise 6 heures de jeu. On se dira que c'est peu, mais pour un beat them all c'est quand même honorable. On ressort de cette expérience de jeu essouflé, le sourire jusqu'aux oreilles. Maintenant comme tous les jeux de ce style, l'intérêt est de se perfectionner.
Il y a des compteurs de score, de temps, des ranks à améliorer et surtout des centaines de choses à débloquer. On y reviendra donc sans aucun problème, même si à 55 euros c'est peut-être un poil cher pour la qualité générale du titre. Foncez donc dessus en occaz, sauf si vous êtes en manque d'émotions fortes ou que...vous avez LA DALLE, tout simplement.


Enfin, je donne un bonus spécial pour les musiques du jeu, parfaitement choisies avec chaque ambiance de chaque niveau : métal, groovy, rockabilly, avec des featuring comme du gros Dragonforce qui nous arrivent en pleine poire lors de la séquence finale. Cool.


Mais alors du coup, Lollipop Chainsaw, bien ou bien? Me concernant, je pense que le jeu est très rafraichissant et se fout même royalement de la gueule de toutes les grosses productions des machines next-gen. Tout est codifié, référencé, le jeu en lui-même est rempli d'auto-dérision et c'est un plaisir de manier Juliet dans cet environnement hostile à essayer des nouveaux combos sur fond de musiques barrées. 
Donc si vous voulez un jeu bien défoulant et plaisant à regarder, qui en plus a un intérêt axé sur la performance (chose qui a tendance à disparaitre dans les jeux actuels), foncez ! Sinon restez sur Left 4 Dead, plus sérieux et mieux ficelé mais moins...frais et léger !

 

Je vous laisse avec ce que vous attendez tous : des images bien sexys !

 

LOLLIPOP CHAINSAW 01

LOLLIPOP CHAINSAW 02

LOLLIPOP CHAINSAW 04

LOLLIPOP CHAINSAW 05

LOLLIPOP CHAINSAW 06

LOLLIPOP CHAINSAW Juliet

LOLLIPOP CHAINSAW SEXY

LOLLIPOP CHAINSAW sisters

LOLLIPOP CHAINSAW 07

Jessica-Nigri-as-Lollipop-Chainsaw

LOLLIPOP CHAINSAW cosplay

Et enfin, voici mon coup de foudre : Cordelia, la soeur ainée de Juliet, qui est juste la plus belle sniper de jeu video que j'ai pu voir après Sniper Wolf de Metal Gear Solid 1 !

http://www.gamingexaminer.com/wp-content/uploads/Lollipop-Chainsaw-Cordelia.jpg

 

Partager cet article