Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DamDam's Blog

DamDam's Blog

Bienvenue sur le blog de DamDam ! Holy shit that's amazing !

Pop'n music et moi...

Je ne parle pas souvent de moi personnellement sur cet espace, mais là ça me tient à coeur.

J'étais à Toulouse il y a quelques jours pour du bizenesse, et bien entendu je voulais absolument passer voir LA fameuse borne Pop'n music qu'il y a dans la salle Neo Arcadia depuis peu.
Et quelle sensation.
Quels souvenirs.
En fait, en rentrant dans sa salle, et en voyant cette machine, je me suis dit que j'avais en quelques sortes contribué à une longue bataille, qui était gagnée. Mais je sais très bien que ça ne veut rien dire...alors explication.

Borne Pop'n music 15 Adventure

pop-n-music-15-arcade.jpg

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, non je ne joue plus à DDR depuis des années, mais surtout DDR est loin d'être mon jeu préféré. En fait j'aime beaucoup ce jeu, mais j'aime au moins autant l'aspect communautaire qu'il engendre. Les teams, les tournois, les gens, les vidéos, tout ça. En soi le jeu en lui-même, n'a je trouve pas énormément évolué par rapport aux autres Bemanis.
Même si je n'y joue plus depuis presque 2 ans maintenant en raison des appartements sonores dans lesquels je vis, Pop'n music est définitivement mon Bemani préféré et une des séries de jeux video que j'aime le plus, tous genres confondus. Chaque jeu est léché, travaillé, précis, et à la fois bien délirant (pas comme IIDX) malgré le challenge ultra corsé qu'il propose.

Mon histoire d'amour avec cette série date d'une vieille vidéo d'un joueur US (Navy sur Special Cooking : 100 sec Kitchen Battle) que j'avais difficilement téléchargée en 2002 (à l'époque où les sites de streaming n'existaient pas, ettt oui). Le côté inédit du jeu m'avait fait de l'oeil, et c'est 1 an et quelque plus tard que j'ai rencontré un certain "VincentIIDX", qui est, il me semble, un des (si ce n'est le) premiers joueurs expert de Pop'n music (avec Radigo, Boutch et peut-être d'autres). A l'époque ou personne n'avait entendu parlé de ce jeu, lui il passait des 37 en 2003! Tout une époque. Les vidéos que j'avais tournées chez lui ce soir là sont peut-être les premières vidéos françaises de ce jeu.
A cette époque justement, j'allais à Strasbourg pour la finale française de l'année sur DDR (j'avais fini 4ème). Mais à vrai dire, sur le trajet, j'avais déjà autre chose en tête. Après avoir passé une nuit à tester le jeu dans tous les sens chez Vincent, je me disais : whaou. Comment un jeu pouvait être aussi excellent? Je suis vraiment tombé amoureux de cet univers, et comme à cette époque j'étais lycéen et un peu fauché, et que se mettre au jeu coûtait cher (jeu+pad=500 euros!), pouvoir un jour m'y mettre était devenu un but dans ma vie. Le jour où j'ai eu le bac (en 2004) je me suis enfin payé le pad arcade Konami...je me souviens, un pote m'avait gravé un des épisodes (le 10) et j'avais commencé les unlocks à la manette en attendant que mon pad et le jeu original soient livrés. Puis j'ai commencé à jouer. Comme je ne suis pas très musclé et (à l'époque) pas habitué à lire visuellement ce genre de patterns dans les jeux video, je n'y jouais jamais plus de 30-45 minutes par jour, mais quel bonheur...

J'ai joué assez irrégulièrement pendant 3 ans, alternant les périodes où je ne touchais pas au jeu pendant 4 mois aux périodes 45 min/jour pendant 2 mois. L'été 2007, 3 ans après donc, je suis allé pour la première fois au Japon et j'ai testé le jeu...en arcade. Ourgh. Le choc. A l'époque le 15 Adventure venait tout juste de sortir et on pouvait jouer au jeu de l'oie pour débloquer des chansons grâce aux cartes mémoires Konami (que je me suis fait dédicacé par Marcus lors de ma première rencontre avec ahah). J'ai alors découvert que si le jeu était déjà excellent sur console, il était juste 3 fois mieux en arcade. L'écran, le son, le crédit qu'on ne veut pas perdre, la performance "live" devant des gens, bon sang...C'est CA, Pop'n music. C'est ce que je qualifie comme borne presque parfaite, pour un jeu quasi-parfait (quelques songs off-sync).



Cette période où je suis parti au Japon (pour le World Cosplay Summit) correspond aussi à celle où j'ai rencontré Radigo en vrai pour la première fois. Je dis bien en vrai, car il avait fait un site il y a très longtemps sur Pop'n music! D'ailleurs voici LE LIEN.
On a alors parlé de faire ensemble une émission sur Pop'n music, à savoir le Superplay qui allait être diffusé quelques mois plus tard.
 Car en revenant du Japon, faire connaitre ce jeu au monde était devenu presque obligatoire pour moi. Cela faisait déjà 3 ans que je présentais le jeu dans des stands de jeux musicaux que j'organisais avec mon association N'tss Nt'ss.
Lors du salon Manga Expo 2, où j'avais gagné le premier prix du concours de films amateurs avec g33K0t4K 1, l'association parisienne Orgames m'avait laissé l'occasion de faire une démonstration du jeu devant quelques centaines de personnes...et c'était très peu de temps avant de tourner le Superplay pour Nolife.




Ma passion pour ce jeu n'avait jamais été aussi grande, Radigo avait donc la possibilité de faire une émission de 30 minutes environ, diffusé à la TELEVISION!! Outre l'aspect Superplay (franchement, je me suis appliqué pour les parties qui sont présentées, mais je le dis et le répète : ce n'est pas en soi un vrai Superplay du jeu...ceux qui ont ve des joueurs japonais savent de quoi je parle), le principal atout de cette émission était que, pendant 30 minutes, des dizaines de milliers de téléspectateurs allaient découvrir ce jeu. Occasion de rêve...
LIEN SUR NOLIFE ONLINE

http://www.popnmusic.fr/upload/12015188331.jpg

Et ça n'a pas manqué. On a fait une émission d'une quarantaine de minutes où je suis tout fou (sérieusement, regardez la vitesse à laquelle je parle!), et où j'ai donné le meilleur de moi à l'époque.

Quand ce Superplay a été tourné, je venais de passer quelques 41. Il me semble que j'avais été un des premiers français à passer des 40, et je fut donc le premier à péter des 41. J'ai reçu des dizaines de mails et de messages sur des forums et blogs où les gens me demandaient des informations sur ce jeu, j'étais vraiment content.
A peu près au même moment, le joueur rennais Mol Badguy a crée un site français communautaire où la plupart des gens qui le visitent le connaissent grâce à Nolife,

logo-copie-1.gifet peu de temps avant, toujours sur la chaîne Nolife j'avais réalisé une critique de jeu (ma première!) sur Pop'n music 14 Fever qui était sorti pendant l'été, et qui fut le dernier épisode sorti sur PS2...comme quoi j'avais bien fait de la faire!
LIEN SUR NOLIFE ONLINE

Et voila, à la fin de l'année 2007 j'étais super motivé, des milliers de gens connaissaient le jeu, de plus en plus osaient se lancer dans l'aventure, et moi je continuais à jouer de temps en temps...jusqu'à être le premier joueur français à atteindre les levels 42, début 2008. Je considérais alors avoir un niveau "de base" de bon joueur japonais, et je m'étais dit que c'était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer....mais, certains trucs ont changés dans ma vie et j'ai dû arrêter malgré moi. J'ai déménagé dans un environnement bien trop sonore pour me permettre de continuer, et là alors que je me suis sur Paris je n'ai pas encore d'installation pour jouer. Alors oui, j'ai arrêté, mais dès que je pourrai m'y remettre je le ferai, c'est sûr et certain. Et puis, je suis retourné plusieurs fois au Japon pendant la sortie du 16 Party, me donnant l'occasion d'y rejouer très occasionnellement.
La communauté a continuer à se développer lentement sur popnmusic.fr, Boutch est devenu le nouveau meilleur joueur français et premier à passer des mythiques level 43, le niveau ultime. (bravo à toi au passage).

Disons que je suis content à la fois d'en être arrivé à ce niveau, et surtout d'avoir beaucoup contribué au développement du jeu en France.
Depuis ma critique et mon Superplay Pop'n, le jeu est présenté dans toutes les conventions, le public veut tester. La célèbre vidéo mystique de Robo, meilleur joueur japonais, ne fait plus peur comme avant mais motive les troupes.



Mais alors tout ça pour dire quoi? Question...il y a deux semaines, Wovou, le gérant de la salle d'arcade de Toulouse a donc importé une borne originale Pop'n music. Ce mec a eu les couilles de faire ce que certains d'entre nous rêvaient depuis plus de 8 ans : il a importé du Bemani (DDR, Drum, Guitar, mais aussi et surtout une IIDX Trooper dedicab), et plus précisément...une 15 Adventure de Pop'n music.
Alors quoi? C'est une sorte de victoire. Une victoire à la con, la victoire commune d'avoir popularisé un jeu sortant de nulle part à un point que des tas de gens en France rêvent d'y jouer (y jouer sur console est un invertissement onéreux), et que l'arcade est désormais disponible. Alors, ce n'est qu'une seule borne, le jour où toutes les salles de France en seront équipées est bien loin, mais c'est un pas de plus dans la médiatisation de ce jeu, qui, rappelons-le, n'a strictement AUCUNE communication de la part de Konami en France.

Je pense que VincentIIDX, Radigo, Mol Badguy, Boutch, Wovou et moi-même sommes la petite et fine équipe qui aura fait connaitre le jeu en France et tenté de faire progresser le niveau français. Aussi je profite de ce long et émouvant article pour vous remercier, vous tous, pour ce que vous -ce qu'on- a-vez- fait jusqu'ici. J'espère juste que ça va continuer.
Les épisodes ont arrêté de sortir sur PS2, mais il y a eu un sur Wii et un sur PSP. Enfin, la série continue en arcade, elle en est au 18.

Allez, finissons avec cette mini-photo de famille :

Damien Ratte, borne Pop'n music 15, Wovou de Neo-arcadia :

damdam-wovou-pop-n.jpg


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :