Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DamDam's Blog

DamDam's Blog

Bienvenue sur le blog de DamDam ! Holy shit that's amazing !

Speedcore Potatoe (Hard lolcore miX) - DJ Fireworkstreet feat GBn

Bonjour à tous, je vais vous parler aujourd'hui d'un domaine que je n'aborde pas beaucoup : la musique, ou plutôt ma musique.
Ca fait pas mal de temps que je compose du son, de pas mal de styles différents. Après avoir appris le solfège et pratiqué le piano et le trombonne dans ma jeunesse, j'ai fait partie d'un groupe de Grind-Métal au lycée, et j'ai beaucoup expérimenté de techniques et de styles de musiques électroniques, mais sans jamais en parler des masses. Parce que jusqu'à présent je n'avais pas le temps de m'investir dedans, et mes productions étaient souvent inachevées.

L'année dernière, avec Bosko du Collectif Touindin, nous avons réalisé le ROFL Album, un album de 16 pistes entièrement composé et produit par nous deux. Malgré l'aspect "chanson à la con" qui peut se dégager de pas mal de chansons, ce projet est quand même un aboutissement en terme de création, débrouille et "home-made-itude".
Parmi toutes les pistes présentes dans cet album, il y en a quelques une électroniques, dont des remixes ("Nono The Big Gabba", "Go Bilel"), une composée par Bosko ("Shooting Gabba"), et deux de moi : "Speedcore Potatoe" et "30 Minutes sur Garage Band". Si la deuxième piste est un essai de Drum & Bass un peu bizarre étant donné le challenge que je m'étais fixé (30 minutes maximum pour réaliser une piste D&B cédible sur un logiciel que je ne connaissais pas), il en est autre pour Speedcore Potatoe.

Speedcore PotatoePhoto © Damien Ratte

En composant Speedcore Potatoe, je ne cherchais pas à faire quelque chose de très complexe, mais plus une sorte d'énorme "tribute" à la fois au J-Core, style de hardcore électronique japonais que j'écoute énormément depuis ces dernières années, et au Gabber, ou real hardcore, c'est-à-dire l'ancienne école du gabber des Mysteryland, Thunderdome et autre Rotterdam Terror Corps dans les années 90 que j'écoutais avec mon frère.
Donc l'idée avec Speedcore Potatoe, c'était de composer une piste gabber-hardcore plutôt oldschool avec les codes sonores et gimmicks du J-Core newschool.
Par exemple :
-le gabber oldschool est plutôt lent (150 bpm), avec des beats très secs (jamais de réverb ou d'écho), peu de samples mais énormément utilisés, très très peu mélodique (dans le sens, non seulement pas de mélodie concrête, mais souvent pas de lignes de basses non plus), avec beacoup de percussions, et une certaine violence notable. Un jour un ami m'a dit qu'il n'aimait pas le Gabber car il disait que c'était juste du bruit. Ce à quoi je lui avais répondu : oui, mais c'est du bruit rythmé. Actuellement encore quand j'y repense cette définition colle parfaitement avec l'idée que l'on doit se faire de style musical, le hardcore doit être perçu comme une forme d'abstraction musicale simplifiée, un peu comme l'art contemporain est à l'Art tout court.

-le J-Core, style beaucoup plus récent et asiatique, est plutôt rapide (180 à 220bpm). Un détail très caractéristique de cette musique, c'est la réverb ou l'écho, utilisé dans la plupart des chansons. Si beaucoup de gens connaissent surtout DJ Sharpnel en terme de J-Core et donc des reprises, il faut savoir que c'est quand même toujours assez mélodique. Des synthés (kitch quand tu nous tiens...), beaucoup de basse...Pourtant, tout passe plutôt bien. Malgré la vitesse des chansons, les nombreux samples utilisés et déformés dans tous les sens, la reverb, bref tout fait que ça "coule" plutôt bien. Ensuite il y a bien sûr les quelques artistes qui abusent et qui se dérivent vers la terror ou le speedcore next gen, comme Akiradeath ou m1dy.

Et bien avec Speedcore Potatoe, on va prendre un peu d'oldschool gabber, de newschool J-Core, et de Speedcore, pour essayer d'en faire un truc.
La piste qui était sur le ROFL Album durait 1 minute 50 environ, et c'est suite à des critiques d'un ami compositeur de breakcore que je me suis attaqué à la version longue, rebaptisée pour l'occasion "Hard lolcore miX", et dure presque le double : 3 minutes 50.

Alors malgré mes explications assez détaillées, ne vous attendez pas à quelque chose de super complexe ou de révolutionnaire, tout cela reste une vaste blague musicale, et c'est pour rigoler qu'il faut écouter ça. Pour la petite histoire, les samples proviennent du premier épisode de l'animé K-On!. C'est une scène qui m'avait marquée, je ne pourrais pas vous dire  pourquoi, où l'on voit le groupe de fille dans un fast-food. L'une va alors manger pour la première fois dans ce genre de restaurant, et va se sentir émue quand la vendeuse va lui demander "et avec ceci, vous voulez des frites?" L'extrait ne dure que 30 secondes, mais je trouve ça finement mis en scène. Et j'y ai beaucoup pensé et repensé...jusqu'à ce que je me mette un jour à extraire le son de cette séquence pour commencer à le bricoler.

Mais assez bavardé, voici donc ce concentré de lol musical à l'état pur,  à 220 bpm et avec une image de fond que j'ai eu plaisir à réaliser...et à manger!
Enjoy!

 

Très prochainement, je vous parlerai de d'autres musiques et projets musicaux que j'ai, et ça sera plus sérieux je vous promets!

Partager cet article