Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DamDam's Blog

DamDam's Blog

Bienvenue sur le blog de DamDam ! Holy shit that's amazing !

SUCKER PUNCH : avis, critique!

sucker-punch 
    Ah, voici un film que je voulais voir depuis longtemps! Et comme je vais assez rarement au cinéma, voici donc une petite critique de ce film qui est une explosion littérale dans la face.

Je n'avais vu qu'une seule bande-annonce, et pas spécialement entendu de bonnes critiques...en fait c'est carrément l'inverse, presque tous les gens que je connais qui l'ont vu n'ont pas aimé ou l'ont qualifié de nanard intersidéral. Et bien franchement, je ne suis pas d'accord.
Qu'on dise que c'est un film "totalement gratuit", sans scénario, uniquement axé sur le fan-service et sans profondeur est vraiment abusé. Qu'on dise ça pour The Expendables par exemple, pourquoi pas, mais là je ne suis pas d'accord.

D'abord, le pitch : "Dans les années 50, une petite fille, enfermée dans un asile psychiatrique par un beau-père tyrannique, s’évade d’un quotidien cauchemardesque en inventant un monde extraordinaire."

   Ce qui m'a frappé dans ce film, c'est avant toute chose sa violence. Mais pas sa violence physique, plutôt sa violence morale, son fond psychologique et scénaristique. Le film commence avec une héroïne qui va se faire potentiellement taper, violer, mutiler, en fait on ne sait pas trop ce qui va lui arriver, et malgré la violence physique exacerbée montrée à l'écran durant le film, tout est fantasmé et ce qui arrive réellement à ces femmes est suggéré. Et c'est peut-être ça, le plus horrible. C'est qu'on ne sait pas exactement ce qui se passe.
Pour éviter le PG 16 aux Etats-Unis le réalisateur a voulu alléger la violence. Et on sent bien que la violence est édulcorée à l'écran (peu de morts, de sang, de gore) pendant les scènes d'action, mais pour ce qui est du scénario et de la morale...c'est trash quand même, je ne parle même pas de la fin.
Le film baigne un peu dans l'ambiance de l'histoire des prostituées de Sin City, elles ont l'air fortes, puissantes, invincibles...sauf que contrairement à Sin City tout ne va pas se passer comme prévu pour elles.
Les héroïnes sont baladées dans plusieurs mondes, imaginaires ou légèrement plus réels, mais il est dur de savoir à quel point c'est réel.

Niveau du visuel, j'ai envie de dire...quelle claque. La photographie est magnifique, des ralentis à gogo, des couleurs et thèmes graphiques propres aux univers que l'on traverse, bref on sent que le réalisateur a tâté du 300 et du Watchmen avant de s'attaquer à ça, ça se ressent et ça fait plaisir.
Le film est ultra référencé, notamment aux jeux video, anime japonais et à d'autres films.
Chaque scène d'action, qui correspond à chaque fantasme du personnage principal pour tenter de s'évader de l'horreur quelle vit, se passe dans des mondes très codifiés qui se déroulent comme un jeu video : ces scènes durent 10 minutes environ, avec l'objectif au début, de l'action frénétique, et un boss final de chaque "niveau".

-Par exemple la première scène qui se passe dans un temple japonais ou elle doit tuer 3 colosses. Oh mais attendez, des colosses, qui se déplacent lentement, avec uniquement les yeux de brillants, et qui laissent échapper un rayon de lumière quand on les coupe après être grimpé dessus? Ca ne vous rappelle rien? Cette scène est carrément un hommage à Shadow of the Colossus, avec de l'action à la Ninja Scroll et même certains angles de caméras sont identiques au jeu. Et je ne parle même pas d'une référence à Vulcan Raven, avec ce gigantesque samuraï et sa gatling dont le réservoir est dans son dos.

-Autre exemple, et la scène que j'ai préféré dans le film, les tranchées nazies où l'équipe de femmes se bat contre des soldats "constitués de vapeur et de boulons" pour récupérer une carte. Alors en gros, vous prenez l'ambiance de Return to castle Wolfenstein, vous mettez les soldats de Jin Roh pour les méchants, et le Némésis de Resident Evil 3 pour le général.


Et je pourrais continuer longtemps, les références s'enchainent et sont très bien adaptées aux univers développés par Zack Snyder. Et je pense que c'est ça la force du film : c'est qu'à aucun moment on ne sombre dans le kitch. Ou plutôt si, c'est kitch, mais c'est surtout assumé à 200%. C'est tout dans la démesure, c'est cliché, mais c'est surtout très bien foutu. Les héroïnes sont magnifiques, et on VOIT l'action!! Oui, on la voit!!
C'est-à-dire que ce film ne souffre pas du syndrome du film d'action des années 2000, où les scènes d'action sont filmées en gros plan -épaule- qui tremblent tellement qu'à la fin on se dit "wha, j'ai rien compris mais ça devait être cool"... Non, là, l'action est montrée, ciblée au ralenti, avec la pèche des années 90 et la technologie actuelle à base d'images de synthèse, et à la fin d'une scène d'action on a compris pourquoi tel ou tel truc à l'écran a explosé ou s'est fait découper. Et ça, c'est bien.

  Ensuite, des critiques disaient qu'en dehors des scènes d'action, c'était pénible à en mourir, inintéressant au possible? Alors nous n'avons sûrement pas vu le même film. L'intrigue de base, qui est donc la survie et l'évasion d'un groupe de femmes d'un lieu sordide, est plutôt bien ficelée, avec des personnages méchants, sadiques, (qui rappellent à certains moments un certain Shutter Island), et c'est réellement intéressant de savoir ce qui va se passer.

  Le seul bémol à donner à ce film, je pense que ça serai plutôt...son ambiance justement, qui est tellement particulière qu'il n'est pas évident de plonger dedans. Le montage fait très clip, on passe de scènes complètement dramatiques et tristes à des feux d'artifices d'explosions jubilatoire, dans des environnements très -voire trop- décalés, et tout ça a de quoi perturber un spectateur non initié, d'autant que ce film n'est pour une fois pas l'adaptation d'un comics, source principale des films fantastiques à personnages forts de ces 10 dernières années.
Le réalisateur s'est donc lancé dans un pari assez osé en créant un univers complexe, et c'est probable qu'1h40 soit trop court pour en comprendre le mécanisme.

Mais selon moi ça fonctionne, ça reste crédible, surtout qu'on est loin de la violence si gratuite que ça qu'on pourrait imaginer (et que la bande-annonce nous laissait sous-entendre).

C'est avant tout un film d'une rare tristesse, une divine tragédie menée par des magnifiques actrices qui montrent avec acharnement une volonté pleine de larmes et de désespoir leur combat pour non pas être des super-héroïnes, ni même des héroïnes, mais juste des femmes, tout simplement.

Je vous le conseille.

Sucker punch 3
sucker-punch-desktop-wallpapers-wallpaper-hd-action-cool-se
           Blondie-Sucker-PunchMadam-Gorski-Sucker-Punchsucker punch 05-568x1024
           Sucker Punch-jamie-punchSucker-Punch-Poster-Sweet-PeaSucker-Punch-Rocket

hr Sucker Punch 24
hr Sucker Punch 25
sucker punch girls1a
Sucker+Punch+movie+photos + 15
Sucker-Punch-Photo-1
Sucker-Punch-Photo-2
Sucker Punch Poster Awesomenewsimg204666894

Partager cet article