Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DamDam's Blog

DamDam's Blog

Bienvenue sur le blog de DamDam ! Holy shit that's amazing !

Techno Parade 2010 + soirée Burn The Machine

Le temps a un petit peu passé depuis mon dernier article, un temps de galère car il est décidément très dur de se faire sa place dans la société parisienne...mais j'en reparlerai très bientôt.
Pour l'instant, je tenais à vous faire part de l'expérience "électronique" que j'ai vécue à Paris le 25 Septembre dernier avec THK.
C'était le jour de la Techno Parade 2010, qui n'est donc pas la même chose que la Gay Pride ou la Love Parade. Non là c'est juste pour le plaisir de la musique électronique, de toutes sortes.

HC : lots of people 5

Photo : Damien Ratte

La boîte célèbre "Métropolis" a son char personnalisé, avec de la techno-house plutôt mainstream, la marque de boisson énergisante "Dark Dog" a aussi son char, avec du son un peu plus speed. Et tous les chars sont là pour la promotion de leurs soirées respectives aux quatre coins de Paris.
Du coup, tous les styles se confondent et il y a une population très diverse : jeunes "tecktonic", lycéens, collégiens torse nu, punks à chiens et crête, gens déguisés, gabber men, hakke boys et j'en passe. Tout cela fait un sacré bazar, surtout si on ajoute des bande de jeunes des cités organisés pour piller les Franprix et épiceries aux alentours. A ce sujet c'était la première fois que j'assistais à des émeutes parisiennes, je dois avouer que c'est un autre niveau comparé à Rennes, et c'est dommage...heureusement c'est surtout arrivé vers la fin de la Parade sur la place de la Bastille, donc en soi ça n'a pas empêché la fête d'avoir lieu.
Avec Mr HK nous avons suivi la plupart du temps le char "Trip & Teuf", spécialisé hardcore-hardstyle. C'était très déroutant d'entendre du son pareil dans les rues de Paris, et plus généralement en France. C'est donc pendant 6 heures environ que des chars plein de bon son ont traversés une partie de Paris.

 

 

Quelques heures plus tard encore, direction la "Machine" du Moulin Rouge, qui a été sacrément rénovée pour accueillir des grosses soirées à thème. Pour cette soirée là, il devait y avoir 3 salles, une drum&bass, techno et hardcore. Avec 5 à 7 artistes dans chaque catégories. J'étais à peu près persuadé que le hardcore (la principale raison de notre présence avec Mr HK) serait dans la petite salle du sous-sol, mais contrairement à ce qu'on pensait, c'était sur le main stage, l'énorme scène centrale.
BTM : main stage
Avec du travail de V-Jaying, des lumières complexes, du jonglage enflammé sur scène, le tout sur fond de hardtechno-hardcore à 190 bpm minimum. Déstabilisant...on est en France là?L'ambiance était électrique, aucun soucis dans le public, plusieurs personnes de type "clubber" se sont même pointés à peu près bien habillés en se demandant sérieusement ce qu'il se passait ici...car ce genre d'ambiance est normalement exclusivement hollandais ou du moins nord-européen.

Le main event de la soirée, c'était bien entendu l'allemand The Speed Freak, pionnier du hardcore à échelle mondiale. Il est venu faire un set d'une heure...violent, franchement très violent. Ultra breaké, comparable à ses albums de mixs, et le voir faire toutes ses distortions en live avec ses appareils homemade, c'est..étonnant, et très instructif.

BTM : The Speed Freak 2

 

 

Au final (5 heures du matin) c'est une journée un peu hors du temps que nous avons vécu. Entre 6 heures l'après-midi de hardstyle plein pot dans les rues, et 6 heures la nuit de hardcore vraiment speed avec des pointures comme Radium ou Speed Freak, dur de croire que c'est à Paris que tout cela s'est passé...
Voici donc une sélection de photographies qui retransmettent bien l'ambiance de cette journée, que vous pourrez aussi trouver dans la GALERIE "DIVERS".

HC : back of trip & teuf truck

HC : Bastille 4

HC : breakdance 2

HC : bus stop 3

HC : Evil clowns

HC : Fire 2

HC : hard to the core

HC : Jesus was here

HC : lot of people 3

HC : Techno ParadePhotos © Damien Ratte

BTM : Mokum

BTM : people

BTM : mushrooms

BTM : DJ in a smaller dance floorPhotos © Damien Ratte

Partager cet article