Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DamDam's Blog

DamDam's Blog

Bienvenue sur le blog de DamDam ! Holy shit that's amazing !

Article/Interview dans "The Game" sur Twitch et les préjugés

Article/Interview dans "The Game" sur Twitch et les préjugés

Salut à tous !

Je poste vraiment tous les 36 du mois sur ce blog...mais bon, pour le coup je pense que c'est intéressant donc c'est l'occasion.

Il y a quelques semaines je répondais à une interview d'une certaine Pia concernant la place (et ma place) des filles sur Twitch, cette plate-forme de jeux vidéo en streaming.
Vaste sujet que voilà, d'autant plus que c'est la première fois qu'un magazine spécialisé parle de Twitch sur plusieurs pages.
J'ai donc accepté et essayé de répondre à cet interview de façon très précise, sans langue de bois, même si je me doutais bien que très peu de mes propos seraient gardés pour l'article final qui laisse aussi la parole à Carole Quintaine et Frédéric Luu.

L'article est vraiment intéressant, je vous invite à acheter le magazine (4,90€ !) pour juger par vous-même ! J'y suis citée aux côté de streameuses comme Alinity ou KittyPlaysGame, mais les parallèles entre les "façons de faire" sont intéressants.

Aussi, entre deux allées de Japan Expo j'ai pu croiser Pia à qui j'ai demandé si je pouvais publié de mon côté "mon" interview, tel que j'y avais répondu.

Le voici donc dans son intégralité, je pense que c'est un bon complément à lire avec l'article.

Article/Interview dans "The Game" sur Twitch et les préjugés

1. Peux-tu te présenter ? Quel est ton parcours de gameuse/casteuse ?

Bonjour ! Je suis connue sous le pseudonyme DamDam, j'ai 30 ans et j'ai commencé les jeux vidéo en 1989.
Vers 2001 je me suis rapprochée d'associations de jeux vidéo car j'ai toujours pensé que l'aspect social et communautaire était primordial dans cette culture.
J'ai vu naître des assos comme 3 Hit Combo et j'ai activement participé à l'organisation et la communication du Stunfest.
Quand je me suis mise à faire de la performance, j'ai commencé à poster des vidéos de jeux sur Youtube en 2006. Entre 2008 et 2012 j'ai travaillé pour la chaîne Nolife sur des émissions d'arcade et de superplaying, et j'ai fait mon premier stream sur Twitch en Octobre 2012.

2. Les camgirls de twitch, c'est quoi pour toi ? Existent-elles vraiment ?

Dur à dire. En fait, quand j'entends "camgirl", je pense à ces nanas qui se montrent volontairement en tenue légère devant leurs webcams et qui ensuite font payer pour des "show privés" dans lesquels...et bien...je ne sais pas ce qu'il s'y passe mais ça doit probablement être assez cool vu le succès de certaines.
Sur Twitch c'est différent, même si les gens peuvent s'abonner pour soutenir leurs streamers préférés (quand ils sont partenaires), tout est toujours public...et doit être en rapport avec les jeux vidéo.
Donc oui, elles existent bel et bien. Ce sont des streameuses qui s'exposent physiquement devant leur webcam pendant qu'elles jouent, et qui souvent prennent le temps de parler avec les viewers, d'organiser des jeux concours, etc...ce sont principalement des américaines.
Elles existent, mais ne représentent pas la majorité des femmes sur Twitch.
Certaines personnes me catégorisent comme une "Twitch Camgirl" ou "Twitch Slut", mais je me contente d'être moi-même et d'essayer de montrer des choses intéressantes.
Je ne trouve pas que ce soit péjoratif d'être une "Twitch Camgirl" ou une "Twitchslut", tant que le contenu qu'on présente est intéressant et divertissant.

3. Est-ce que c'est un phénomène important ?

Oui et non. Même si ça ne concerne que relativement peu de streameuses, on parle souvent d'elles en raison de leur grand nombre d'abonnés. Le fait est qu'une joueuse toute souriante avec un débardeur, (qu'elle soit intelligente ou non, douée ou non) attire forcément le public n°1 sur Twitch : le mâle hétérosexuel et jeune.

4. Quels sont les profils des femmes/filles/transexuelles qui streament sur Twitch ?

Il y en a de toutes sortes ! Comme dans la vraie vie en fait. Il y a donc ces fameuses camgirls, des joueuses pro qui sont dans des team e-sport, des filles spécialisée dans les podcasts de jeux vidéo uniquement, d'autres qui jouent juste pour déconner...Il n'y a pas de profil type.
Et comme pour les mecs, il y en a des plus ou moins jolies, sérieuses, douées, petites, rondes, maquillées...mais on s'en fiche en fait de tout ça. Perso je ne regarde pas les profils des joueuses, je me concentre avant tout sur ce qu'elles proposent.

5. Quelles sont, à ton avis, leurs motivations ? Les tiennes lorsque tu as débuté sur Twitch ?

Les motivations des filles qui se mettent à streamer? Ce sont les mêmes que celles des mecs : partager des moments de jeux vidéo, parler de jeux vidéo, montrer ce qu'on sait faire ou justement découvrir avec ses spectateurs, en espérant (secrètement !) qu'ils soient nombreux.
Personnellement, j'ai commencé Twitch car je suis complètement adepte du concept de la performance live. J'ai même monté une asso, la Team SuperPlayLive, qui se produit dans des salons devant du public.
Je suis venue sur Twitch car le superplaying (speedrun, scoring) est une pratique encore trop peu connue en France selon moi et j'aime la faire découvrir. Petit à petit, je suis mise à montrer des choses plus variées car ma communauté a commencé à grandir et j'aime faire du "divertissement" : let's play, unboxing, ASMR, mots fléchés (je suis sûrement la seule en France à proposer ça...)
A terme, j'espère trouver des sponsors/partenaires qui pourraient me permettre de vivre de ma passion.

6. Comment ton identité transsexuelle influence-t-elle ton expérience en tant que casteuse ?

En tant que casteuse, ça ne change rien pour mon contenu. Quand je streame je parle de jeux, je parle avec mes spectateurs, et tout comme je n'aborde jamais des sujets comme la religion ou la politique, je ne parle jamais de sexualité et encore moins de transsexualité. Ce n'est pas tabou, mais je considère cela comme personnel.
En revanche ça m'attire tous types de haters : mysogynes parce que mon physique est clairement féminin, transphobes parce que ma voix grave peut surprendre, homophobes parce que certains pensent que je suis juste un mec déguisé qui aime les mecs, et enfin lesbophobes quand je dis que j'aime les femmes et que j'ai une copine. Bref, ça fait un sacré bazar à gérer mais bon, ça fait déjà quelques années que je fais face à tout ça.
Et puis ce n'est pas le cas de la majorité des viewers...Comme le disait Didier Super, y en a des biens !

7. De façon générale, j'ai l'impression qu'il y a une différence de perception entre les casteuses et leur public, tant au niveau du message délivré, que des compétences ou motivations. Qu'en penses-tu ?

C'est évident. De base, une casteuse aura forcément plus de mal à se faire une place "crédible" parmi le public de Twitch.
Que tu montres du let's play, de la performance, que tu sois la meilleure au monde ou dans une équipe e-sport, c'est pareil :
Si tu es négligée, mal coiffée, tu te fais pourrir.
Trop maquillée ou trop déshabillée? Sale pute.
Tu es trop sérieuse? Prétentieuse.
Trop déconnante? Inutile, casse-toi.
En tant que femme, tu te dois (selon les critères de notre société que l'on retrouve dans le monde du travail), d'être parfaite.
Parce qu'il n'y aura pas que ton talent potentiel que les gens jugeront en te regardant. C'est comme ça que la vie fonctionne, et encore plus sur Internet.
Les gens se sentent protégés derrière leurs claviers et trouveront toujours quelque chose à dire contre toi.
En partant de ça, la perception d'une streameuse qui fait de belles performances mais qui est un peu plus "jolie" que la moyenne s'attirera des haters, des gens intéressés par elle seulement, et quelques gens intéressés par le jeu.
Attention cependant, tout n'est pas noir et la grande majorité du public soutient beaucoup les streameuses. Mais il faut s'attendre à des mauvaises réactions.
Après, je pense qu'il faut aussi savoir jouer de tout ça. Il y a de plus en plus en streamers, autant sortir du lot si notre skill le permet...ou notre physique. Ce n'est pas que dans le milieu du jeu vidéo, la société entière fonctionne comme ça.

8. Est-ce que tu accepterai d'expliquer combien te rapportent tes lives sur twitch ? Quel est le système de rémunération ?

A part les dons que les gens me font de temps à autre via Paypal, je ne gagne pour l'instant strictement rien sur Twitch.
En vrai j'ai un taf alimentaire à côté qui me rapporte le Smic.
Je suis en train de voir pour devenir partenaire Twitch, ce qui me rapporterai un peu sur les pubs, mais pour l'instant c'est 0.

9. Tu as donc au moins 500 connectés en moyenne par live, c'est ça ? Mais quid des abonnements mensuels, ça ne t'intéresse pas ?

Non le coup des 500 connectés par live c'est une généralité. Il peut y avoir des exceptions si tu montres que tu fais du contenu de qualité.
Twitch préfère voir des bons streams à 150 viewers que de la "soupe" à 600.
Après à partir du moment où on est partenaire on a le CPM pub d'un côté et les abonnements payants de l'autre oui.
Ca m'intéresse bien sûr, mais je ne me fais pas d'illusion : il faudrait streamer 6 jours sur 7 à plus de 500 viewers en moyenne pour que ça rapporte un minimum de salaire intéressant...
L'argent sur Internet, c'est quelque chose d'assez relatif...il ne faut pas oublier que très, très peu de gens arrivent à s'en sortir décemment.

10. Quels conseils pourrais-tu donner à une personne qui veut se lancer sur Twitch ?

De le faire par passion de jouer, de partager, et de montrer du jeu avant tout. Pour reprendre tout ce qu'on vient de dire, il ne faut pas oublier que Twitch n'oblige pas les casteurs à se montrer.
Se montrer, s'exposer, c'est un choix qu'il faut assumer selon le public qu'on peut avoir à faire, mais il ne faut pas s'éloigner de son but principal.

Article/Interview dans "The Game" sur Twitch et les préjugés
Article/Interview dans "The Game" sur Twitch et les préjugés

Partager cet article